Home / Actualités / Les migrants naufragés : témoignage de l’unique rescapé

Les migrants naufragés : témoignage de l’unique rescapé

La prière de l’absent a été organisée vendredi à la mémoire des migrants mauritaniens qui ont péri en mer alors qu’ils tentaient de se rendre en Espagne à bord d’une embarcation de fortune.

Les proches des victimes, se sont basés sur les déclarations de l’unique rescapé, un malien qui était à bord de l’embarcation à bord de laquelle se trouvaient 54 migrants à majorité des mauritaniens.

Les familles des victimes continuent de privilégier les déclarations du jeune malien, parlant la langue Soninké qui a été recueilli en pleine mer par des pêcheurs marocains qui l’ont conduit vers la ville de Nador.

La version de ce rescapé, « véritable mystère », a été largement reprise dans les milieux des familles soninkés des naufragés à travers le Watsapp avant d’être ensuite propagée sur les réseaux sociaux et dans les médias mauritaniens.

Très peu d’informations sont encore disponibles à propos de ce rescapé, la source première à propos de ce naufrage collectif entre les côtes marocaines et espagnoles.

Sahara Medias, qui avait cherché à contacter cet unique rescapé a pu contacter des sources familiales et locales qui ont affirmé disposer d’enregistrements du rescapé qui donnent les détails du naufrage et comment il avait été sauvé en pleine mer par des pêcheurs marocains.

Seulement ces sources ignorent tout sur l’identité de cet unique rescapé et se limitent à affirmer qu’il est de nationalité malienne, parlant le Soninké, une langue parlée par des populations locales aussi bien en Mauritanie qu’au Mali.

Sahara Media a également contacté une organisation espagnole active dans le domaine de la migration et de l’assistance aux migrants, qui a affirmé avoir communiqué avec le rescapé, en traitement dans un hôpital marocain et qui serait encore, selon cette organisation, sous le choc.

Cette organisation a encore ajoutée que l’embarcation avait lancé un SOS intercepté par des équipes espagnoles de sauvetage et qui faisait état de la présence de 54 migrants dont 3 femmes, mais c’est le rescapé qui a donné les détails disponibles et déclaré que parmi les naufragés des personnes de nationalité mauritanienne.

Sahara Media s’est aussi adressé à la cellule de suivi mise en place par le gouvernement mauritanien pour tenter d’en savoir plus.

Une source parmi celle-ci, qui a souhaité garder l’anonymat, a révélé que la commission a eu un entretien téléphonique avec l’ambassadeur malien au Maroc qui a affirmé qu’il n’était pas au courant d’un naufragé malien dans les hôpitaux marocains mais il a reconnu la présence de ressortissants maliens détenus par les services de sécurité marocaine à Nador.

Le diplomate malien s’est étonné que ce rescapé n’ait pas communiqué avec les autorités de son pays ou sa famille, dès l’instant où il a pu communiquer avec des proches de migrants mauritaniens.

La source mauritanienne ajoute par ailleurs que tous les efforts ont été déployés auprès des autorités médicales et sécuritaires marocaines en vain, pour tenter de contacter ce survivant au naufrage collectif, alors que l’organisation espagnole affirme l’avoir contacté et discuté avec lui.

Selon l’organisation espagnole contactée par Sahara Media, il est difficile, en l’absence de cadavres ou d’autres rescapés de déterminer les nationalités des victimes, affirmant que l’information concernant des naufragés mauritaniens émane de l’unique rescapé et que la liste des victimes qui circule a pour origine des familles.

About admin

Nous vous proposons

Mali : 15 hommes armés tués dans une frappe de l’armée française

L’état-major des armées françaises a annoncé la mort d’une quinzaine d’hommes armés des groupes actifs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *