Home / غير مصنف / Atelier sur la gestion des eaux usées et des huiles à Nouadhibou

Atelier sur la gestion des eaux usées et des huiles à Nouadhibou

Un atelier de deux jours a réuni plusieurs représentants des institutions intéressés par l’environnement et le développement durables, les organisations de la société civile ainsi que le personnel de l’administration et la municipalité.

Pendant deux jours les participants ont débattu des problèmes environnementaux spécifiques à la ville de Nouadhibou.

En partenariat avec le Ministère de l’environnement, la zone franche et sous financement de la banque mondiale, le projet WACA entend réaliser des activités concrètes selon la coordinatrice au niveau de la zone franche de Nouadhibou.

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique du secteur de l’environnement et du développement durable, le Gouvernement de République Islamique de Mauritanie, avec l’appui de la Banque Mondiale, a initié le projet WACA-Mauritanie (West AfricaCoastal Areas).

Il ambitionne pour l’essentiel la réalisation de projets d’investissements dans le but d’aider le pays à harmoniser la gestion des infrastructures et des ressources naturelles et d’accroître leur résilience au changement climatique en général, et à l’érosion côtière et aux inondations en particulier.

Il fournit une assistance technique qui vise, d’une part, à déterminer les menaces qui pèsent sur les habitants, les écosystèmes et les actifs économiques du littoral et, d’autre part, à mettre en évidence les mesures multi-sectorielles qui peuvent y remédier : gestion des sols et aménagement du territoire, infrastructures et gestion des habitats naturels, lutte contre la pollution, entre autres.

Le projet au niveau national comprend 4 composantes que sont :

  • Politiques et Institutions
  • Investissements socio-économiques
  • Observatoire et systèmes d’alerte
  • Préparation et gestion du projet .

La zone d’intervention du Projet comprend le littoral avec environ 720km répartis sur huit (08) communes dans neuf (08) Moughataas et cinq (05) wilayas.

Dans cette zone, la problématique environnementale et sociale se pose en termes d’insuffisances de la planification urbaine et de l’occupation anarchique de l’espace urbain (présence de nombreux campements, ateliers et commerce), de contraintes foncières (insuffisances des réserves communales) mais aussi de déficience des services de base (gestion des eaux usées domestiques, gestion des inondations, gestion des déchets solides) et d’un manque criard d’infrastructures socioéconomiques (écoles, centres de santé, marchés, réseaux AEP, etc.)

About admin

Nous vous proposons

Coupures intempestives de courant à Nouadhibou

Depuis quelques jours les populations de Nouadhibou ont renoué avec l’obscurité. En effet des coupures …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *